L’élimination des décharges sauvages : une priorité

, par  Abderahmane Tebakhi, Chef Bureau APS B.B.A. , popularité : 2%

L’élimination des décharges sauvages, où sont déversés plus des deux tiers des déchets ménagers solides de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, figure, à l’approche des grandes chaleurs, parmi les priorités au niveau local, a indiqué, mardi, le directeur de l’environnement.

Selon M. Mohamed Benabed, sur les 232 tonnes de déchets solides urbains jetés chaque jour au niveau des 34 communes, 70 tonnes seulement sont acheminées quotidiennement vers l’unique décharge publique autorisée, le reste étant déversé dans des décharges sauvages.

L’aménagement en cours d’une deuxième décharge contrôlée, à Aïn Taghrout, destinée à gérer également les déchets provenant des communes voisines de Khelil et de Bir Kasdali et d’un centre d’enfouissement technique à l’est du chef-lieu de wilaya “est certes de nature à atténuer le volume des ordures ménagères non contrôlées, mais ne suffira pas à traiter toute la quantité de déchets produite quotidiennement”, a ajouté M. Benabed.

C’est pourquoi cette question “figure désormais parmi les priorités locales en vue de l’inscription d’autres projets de décharges contrôlées dans les prochaines années”, a souligné le directeur de l’environnement, appelant à un surcroît de civisme de la part des citoyens, notamment en matière de conditionnement des déchets dans des sacs hermétiquement clos.

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria