Premier championnat national de Body Building : une véritable fête du corps

, popularité : 10%

La Direction de la jeunesse et des sports de BBA en collaboration avec la ligue de wilaya de body-building, sous l’égide de la Fédération nationale de la discipline sportive en question, a organisé le premier championnat national de culturisme.

Cent cinquante athlètes représentant 23 wilayas, membres de la Fédération nationale, 7 arbitres fédéraux et un public massif constitué essentiellement d’amateurs du sport des muscles étaient au rendez-vous du 23 au 26 mai à la maison de la culture Mohamed-Boudiaf. Selon Moussa Messaour, président de la Fédération : “Le niveau de la compétition était appréciable pratiquement dans toutes les catégories ce qui mènerait à penser qu’il faudrait en profiter pleinement de ce sport”. Et comment ne pas se fier à de telles déclarations si l’on sait que le monsieur est avant tout un ancien athlète de la discipline qui a représenté dignement les couleurs nationales, et fondateur de l’association nationale de body-building en 1995 puis, il y a à peine un mois, le fondateur de la Fédération nationale.

A. Merikhi, président de la Ligue de wilaya se prononcera à son tour favorablement sur l’événement sportif en estimant que “le niveau fut bon toutes catégories confondues” et qu’il est satisfait en particulier de la forte présence du public tout en insistant de faire remarquer qu’il serait grand temps d’apprendre les vraies pratiques d’un sport que d’aucuns pratiquent de manière très risquée d’où le risque de complications pathologiques dramatiques. Profitant d’une pause, H. Khedari, un jeune arbitre nous explique que “le jugement porte essentiellement sur trois critères fondamentaux, à savoir les proportions du corps, sa symétrie et la masse musculaire dans une exhibition complexe du double triceps, des dorsaux, des abdominaux, cuisses... après plusieurs jeux de comparaison des athlètes triés par les juges dans une alternance marathon”.

Sur les 40 compétiteurs qualifiés en finale entre juniors et seniors sur des catégories allant de 65 à +100 kg, se sont illustrés H. Naïm (Skikda), M. Slimani (Alger), dans les - 65 kg, K. Masmoudi (Alger), H. Raghdi dans les -70 kg, H. Ali Abdesmed (Tiaret) et D. Berrabah (Sidi-Bel- Abbès) dans les -75 kg. Notons au passage la présence symbolique de A. Traïkia dit Ammi Ali, l’Oranais d’origine bordjienne qui a commencé à pratiquer le sport en question depuis 1962 lequel félicitera longuement les organisateurs et se disant impressionné par la qualité de l’accueil et du travail professionnel de K. Kherroubi, président du comité d’organisation. En fin de spectacle, responsables locaux et presse eurent droit à un geste d’honneur de la part du président de la fédération lequel pense déjà à proposer la ville de Bordj pour l’organisation du prochain championnat d’Afrique de body-building.

Saâdène Ammara

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria