Bordj Bou Arréridj choisie comme zone pilote

, par  Abderahmane Tebakhi, Chef Bureau APS B.B.A. , popularité : 2%

La relance du redéploiement industriel national se fera à partir de la wilaya de Bordj Bou Arréridj choisie par le gouvernement pour être une zone pilote.
C’est en tout cas l’annonce faite, mardi dernier, par le wali lors d’une séance de travail et répercutée, hier, par les services de la wilaya. La rencontre, faut-il le signaler, a eu lieu en présence des représentants du ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements (MIPI), du président de l’Assemblée populaire de wilaya (APW), des cadres et des élus locaux, des directeurs généraux de la Société des emballages et arts graphiques (EMBAG) et du groupe ANABIB (fabrication de tubes en acier), des opérateurs économiques privés et d’un représentant de la Confédération algérienne du patronat.« Le choix s’est porté sur Bordj Bou Arréridj car elle représente un pôle émergent, et est dotée d’un esprit d’initiative qui caractérise ses opérateurs économiques, publics et privés », ont indiqué les services de la wilaya. Ces derniers ajoutent que « les représentants du MIPI ont précisé que ce nouveau concept de dimension régionale ne saurait être mis en œuvre sans une totale synergie entre les pouvoirs publics, les acteurs dynamiques, les opérateurs, les élus et le mouvement associatif, en l’occurrence, ainsi que les catalyseurs que sont les universités ».

Les cadres centraux du MIPI ont, par ailleurs, rappelé que « le plan d’action issu de la stratégie de développement industriel fait suite aux recommadations de la réunion
gouvernement-walis tenue récemment à Alger ».

Le wali de Bordj Bou Arréridj a appelé les participants à la réunion, précisent encore les sources de la wilaya, « à organiser une journée d’étude en présence de tous les acteurs concernés dans le but de vulgariser au mieux ce concept et dégager un certain nombre d’actions dans l’objectif de le rendre réalisable ».

Faut-il signaler que la capitale des Bibans, en raison de sa position stratégique et de ses infrastructures de base, est en phase de devenir un carrefour industriel par excellence. Riche de sept usines de montage de téléviseurs, d’appareils électroménagers et d’équipements audiovisuels, et d’un potentiel de 200 entreprises, la wilaya de Bordj dispose également d’une zone industrielle récemment créée, ce qui lui confère son nouveau statut de zone pilote pour le redéploiement de l’industrie
nationale.

B. A..

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria