CABBA : Crise financière, qui est responsable ?

, par  layachi salaheddine , popularité : 2%

Depuis plus d’une quinzaine de jours, le CABBA fait face à de graves incertitudes financières, au point de ne pouvoir assurer déplacement et hébergement au club pour disputer un match avec le RC Kouba

Heureusement que monsieur Baghdadi Lalaouna, comme à ses habitudes de généreux mécène, a octroyé une somme conséquente au CABBA pour le faire sortir d’une situation des plus inconfortables et lui permettre de disputer le match du 16 mars. De nombreux supporters et connaisseurs du club, parlent de gestion opaque, que la masse salariale est de plus de deux milliards de centimes par mois, qu’ils jugent excessive.

JPEG - 28.9 ko

La wilaya, dans le cadre de la subvention du CABBA, a mis à la disposition des gestionnaires quatre milliards, l’APC presque trois milliards rien que pour trois mois d’activité sportive. Quant aux donateurs, ils ne veulent plus jouer au père noël, tant que la gestion du club ne fonctionne pas avec rationalité, donc fatalement ils ne veulent plus tirer leurs portefeuilles pour aider le CABBA. Selon les proches du président du club, ce dernier affirme avoir donné quatre milliards de sa poche, au CABBA, et qu’il est actuellement dans l’impossibilité de continuer de financer un club budgétivore. Privé de succès, le CABBA vient de connaître, le 16 mars, une défaite au goût amer face au RC Kouba, par un score de 2 à 1.
Désormais, le club s’inscrit dans une mauvaise dynamique, d’où il lui sera demandé dans les prochains mois à faire davantage d’efforts pour prétendre à l’accession en nationale 1, ou simplement son maintien en nationale 2. Jusque-là, rien n’est encore perdu, l’équipe qui est performante, ainsi que l’entraîneur, ont une force de travail et une volonté de mieux faire, afin que le CABBA se relève pour s’inscrire dans la durée indiquent certains observateurs. Attendons pour voir.

Layachi Salah Eddine
Le Soir d’Algérie

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria