Djamila Amrane-Minne n’est plus

, popularité : 27%

La militante, historienne, universitaire et poétesse Djamila Amrane-Minne, née Danièle Minne est décédée samedi 11 février 2017 à Alger à l’âge de 77 ans.

Fille aînée de la défunte moudjahida Jacqueline Guerrouj, elle était connue pour avoir déposé, en compagnie de la moudjahida Zahia Kharfallah la bombe à la cafétéria L’Otomatic à Alger. Elle avait rejoint le FLN alors qu’elle avait à peine 17 ans.

Elle rejoindra par la suite la wilaya III (Kabylie) alors sous le commandement du colonel Amirouche. C’est là qu’elle fera la connaissance d’une autre autre militante du parti communiste algérien ayant rejoint le maquis, à savoir Raymonde Peschard surnommée Taous.

Au maquis, Daniel Minne épousera Khalil Amrane dit le sanitaire,

Le 26 novembre 1957, alors que son groupe se dirigeait vers la Tunisie, sur ordre du colonel Amirouche, un accrochage a lieu au lieu dit Adrar Tafartast près de Medjana, dans lequel Raymonde Peschard tombera au champ d’honneur et Djamila Amrane sera faite prisonnière.

Djamila Amrane sera enterrée au cimetière Sid Ahmed de Bejaia, auprès de son mari Khalil Amrane, lui-même tombé au champ d’honneur en 1961, quelques mois seulement, avant la fin de la guerre de libération nationale.

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria