Ouverture de nouvelles brigades de gendarmerie

, popularité : 2%

Tenant compte des priorités de sécurité, le Général de la Gendarmerie nationale, Amar Bahlouli, du 5e commandement régional de Constantine a procédé en date du 21 septembre 2014, à l’ouverture de deux brigades de gendarmerie.
L’une de ces brigades sera chargée de veiller à la sécurité routière (BSR) et traquer les délinquants (les fous) du volant dans la commune de Aïn-Tagrout, la deuxième brigade sera implantée à la commune de Colla, une localité distante de 40 km du chef-lieu de la wilaya de Bordj-Bou-Arréridj.
L’objectif de ses nouvelles structures sécuritaires ont pour objectif de lutter contre la délinquance routière d’une part, et réduire l’ampleur de la criminalité à savoir : vol, viol, agression avec arme blanche, vente de cannabis, de psychotropes, vol à la tire, cambriolage, terrorisme, atteinte aux biens d’autrui, d’autre part.
Selon le Général de la gendarmerie, il affirme que les gendarmes sont conscients de l’importance de leurs missions traditionnelles de sécurité, de renseignements, et de police judiciaire.
Le Général de la Gendarmerie nationale, insiste auprès de ses collaborateurs, de la nécessité d’une cohésion entre élus locaux, population et gendarmerie pour réduire les activités nuisibles à la société, en vue d’ apporter une sécurité efficiente aux citoyens et lutter à bon escient contre toutes les formes de criminalité.
M. Bahlouli a rappelé aux membres présents (officiers, sous-officiers et journalistes) le coût des accidents de la route en termes de vies humaines. Il s’agit de milliers de blessés graves, de morts, de souffrance pour les familles, de veuves, veufs, orphelins, et le coût financier qui se chiffre en milliards de dinars que la Gendarmerie recense chaque année.

Layachi Salah Edine
Le Soir d’Algérie

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria