L’APC d’El-Achir a lancé sa revue

, popularité : 1%

Plus lisible, plus pratique, plus riche en informations. Plus ouverte à la parole des habitants, cette nouvelle mouture du magazine municipal joue de l’interactivité avec le site internet d’un journal Le Messager d’El Achir pour concevoir une méthode inédite : le dialogue avec la population et la partcipation des hommes de plume de toute la région.

Voici plusieurs mois, déjà, les outils de communication de la ville d’El Achir, 10 km du chef-lieu de la wilaya de Bordj Bou Arréridj et plus particulièrement le magazine municipal étaient mis en discussion publique. D’abord par un questionnaire. Puis par une rencontre ouverte à tous, prélude à des réunions thématiques avec le mouvement associatif et sportif, le monde culturel, les jeunes, les anciens, les services municipaux et les élus. Sur la base de ces discussions, une nouvelle formule a été présentée, critiquée, amendée et améliorée lors d’une nouvelle réunion publique à l’APC. Impulsée par le maire, cette démarche est inédite, à notre connaissance, la communication étant généralement un domaine très réservé. Or les lecteurs ne manquent pas d’idées. Ils ont ainsi demandé une forme plus attrayante, une couverture plus travaillée, des articles plus courts, une place plus grande à la photo. D’où le choix du format légèrement plus grand que le précédent et une présentation résolument rajeunie. Sur le fond, il s’agit de creuser encore plus l’information, de donner les clés pour la décrypter particulièrement sur les grands projets structurant la commune d’El Achir qui est en mouvement, ainsi que sur le travail et l’aide apportée par les services publics. Les habitants apprécient de se retrouver en photos dans la revue. Ils souhaitent également que la diversité de la commune y ait son expression, en faisant plus appel à la parole des gens, à celle aussi des spécialistes, afin d’être mieux à même de décrypter l’actualité, d’être informés pour se forger leur propre opinion.

S.- K. B.

La Nouvelle République

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria