Coup de mains

, popularité : 1%

Oh toi qui as l’habitude de raconter et d’écouter des histoires, prête moi tes yeux pour quelques minutes, le temps de traverser Bordj-Bou-Arréridj par bus. Il était une fois, un jeune homme studieux et intelligent, on lui colla le sobriquet de "Mokh". Il était aussi excellent en géométrie qu’en langue anglaise. Il potassait même les week-ends pendant que ses amis se démenaient derrière un ballon de foot. Il décrocha son bac, mention très bien. L’état lui accorda une bourse d’études aux U.S.A. Il y étudia la physique nucléaire pendant sept ans, fit la connaissance d’une belle américaine et se maria. Il célébra ses noces dans une mosquée à Boston.
Enfin, il se paya un voyage de noces à Oued Sayyed, un hameau perché sur les monts Bibans où crèchent ses parents. Quand il présenta Sabrina, sa femme, à son père, Cheikh Zitouni ôta légèrement son chèche et d’une voix pudique répondit :
- Elle est très jolie ta femme, j’espère qu’elle se débrouille bien dans les tâches ménagères.
- Elle sait faire la galette et je lui ai appris à cuisiner le couscous. Elle se réveille à six heures du matin. Ne t’inquiète pas Dada, elle travaille dehors et à la maison.
Le père fit quelques pas et d’un signe de mains discret, appela son fils pour lui souffler dans l’oreille l’inventaire de ses soucis ;
- J’ai une peur bleue de la facture d’électricité et ton frère n’arrête pas d’insinuer son désir de se marier. Je n’ai pu mettre aucun sou de côté.
- Ne t’inquiète pas Dada, je vais payer la facture et on va égorger un grand mouton pour fêter mon mariage ici. J’ai un bon boulot, je t’enverrai de l’argent dès mon retour aux U.S.A.
- Merci mon fils, Dieu te le rendra. Tu permets que je te pose une question ?
- Bien sûr, Dada !
- Combien t’as coûté le mariage ?
- Une bagatelle ! Un repas pour une vingtaine de personnes. Et puis, ils ont une excellente tradition aux U.S.A : le couple fait la liste des objets dont ils ont besoin et les invités se chargent de les acheter en guise de cadeaux.
- Et la dote ?
- Rien, il n y a pas de dote chez eux.
- Super, génial ! Alors écoute moi bien mon fils : Tu veux bien donner un coup de main à ton père ?
- Bien sûr Dada, volontiers.
- Si tu veux donner un coup de mains à ton père, laisse Sabrina pour ton frère et retourne chercher une pour toi, il doit bien y avoir d’autres aux U.S.A.

Da Snitra

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria