Décès de l’ancien ministre de l’Habitat Abdelmadjid Aouchiche

, par  Tib Med Cherif , popularité : 2%

L’ancien ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Aouchiche, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 84 ans à l’hôpital Mohamed-Seghir-Nekkache (Aïn Naâdja), à la suite d’une longue maladie, a-t-on appris jeudi auprès de ses proches. Né le 24 octobre 1926 à Bordj Bou-Arreridj, le colonel Abdelmadjid Aouchiche intègre dès l’âge de 10 ans les Scouts musulmans algériens (SMA) avec lesquels il développe sa première initiation au militantisme national. Pour avoir participé aux manifestations du 8 mai 1945, il fut arrêté et transféré avec ses compagnons au camp de Djenane Bourezg dans la région de Béchar. Libéré en novembre 1945, il rejoint par la suite, en 1956, le maquis dans la zone de Lakhdaria, wilaya IV.

Il est blessé et capturé au cours d’un accrochage en avril 1957 dans la région de Boudouaou. Il fut écroué à Serkadji, puis transféré à Berrouaghia avec une condamnation de deux ans de prison.

Libéré en 1959, le défunt moudjahid se réfugie à Paris et en 1960 il décide de rejoindre l’armée des frontières en Tunisie où on lui confie en 1961 la mission de créer le Foyer central du moudjahid dont les attributions concernaient la création et la gestion de 141 foyers pour les djounouds et un village coopératif pour les civils frontaliers.

Après l’indépendance, il crée en décembre 1963 la DNC/ANP, dont la mission fut élargie à l’ensemble des foyers, cercles, coopératives et unités de production industrielles militaires.

Entre 1967 et 1977, la DNC/ANP se transforme en une puissante entreprise d’engineering (BEREG) et de construction (y compris l’intégration d’activités industrielles complémentaires au bâtiment) en passant de 850 à 50.000 travailleurs. Il fut nommé en mars 1977 ministre de la Construction, de l’Habitat et de l’Urbanisme, puis ambassadeur de l’Algérie en Argentine (1982-1984).

Le défunt a considérablement contribué au développement des sports équestres en Algérie. Elu vice-président de la Fédération au lendemain de l’indépendance (1963), il occupa ce poste durant trois décennies avant d’être intronisé à la tête de l’instance fédérale en 1993 jusqu’en 2004, et de nouveau en 2007.

Aouchiche a également présidé pendant plusieurs années la Fédération algérienne de ski et des sports de montagne et fondé et présidé l’association des "Amis du Tassili" de 1988 à 1998 qui a pour but le développement et la préservation du patrimoine historique, culturel et naturel du Tassili, et dont il est resté son président d’honneur.

APS

Proposé Par T.Med Cherif

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria