Les opérateurs économiques au chevet du Ahly

, par  Layachi Salah Eddine, Le Soir d’Algérie. , popularité : 2%

Le Ahly est un club qui a mal engagé sa saison et se retrouve face à une crise multiforme.
Il a urgement besoin de rentrées financières pour équilibrer ses comptes. Pour ce faire,
le wali a invité mardi à la résidence de la wilaya, les opérateurs économiques et les entrepreneurs
de la ville des Bibans, en vue de venir en aide au CABBA. A la fin de la réception,
les participants ont fait la promesse d’aider le Ahly. A ce titre, l’on a pu comptabiliser un
apport financier de l’ordre de 1 milliard 900 millions de centimes. Le wali, de son côté, a promis
de venir en aide aux donateurs en allégeant les charges telles que l’attribution des marchés
(constitution ou logements, assainissements des eaux, réfection des routes, trottoirs…).

Quant à M. Messaoudène, le président du conseil d’administration de la SSPA, il a
expliqué que la crise du CABBA est à imputer aux dirigeants de la saison 2009/2010. Il
ajoute que lorsqu’il avait pris la responsabilité de gérer le club, ce dernier était en phase terminale
et qu’il fallait en urgence l’admettre dans une unité de soins intensifs pour le réanimer.

L’investisseur, en l’occurrence, Khetal Abdeslam, dira dans son intervention : « Il est
temps pour les nouveaux dirigeants du club d’aller voir les hommes de terrain, ceux pour qui
le football est un quotidien plutôt qu’une conservation de comptoir. Ce n’est pas une question
d’argent uniquement ! D’ailleurs, l’argent ne suffira pas pour faire sortir le CABBA de la
crise. » Le wali rappellera, une fois de plus, qu’il attendait les bilans et que toutes les malversations
avérées feront l’objet d’une saisine de la justice.

Layachi Salah Eddine

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria