Rompre sans trahir

, par  Layachi Salah Eddine, Le Soir d’Algérie. , popularité : 1%

Après son recueil de nouvelles Routes de brumes paru en 2009, Laïd Mokrani revient cette semaine avec une nouvelle publication aux éditions Djitli. Il s’agit d’un beau livre de poésie, Formes après l’aurore, merveilleusement illustré par une trentaine de toiles d’un ancien élève des Beaux- Arts, l’artiste-peintre Samir Bensalem.

Laïd Mokrani, le poète-écrivain et journaliste, à travers sa poésie, libère le verbe de la critique, cette dernière émane des mystères du livre comme l’eau d’une terre humide.

Le livre poétique Formes après l’aurore se dit et ne se dit pas comme il est : il y a la réception, la réflexion et la réfraction du lecteur.

Le livre portant lui-même sa représentation critique : en offrant un cadre, des éléments d’approche, des points d’appui, et façonne l’outil d’analyse. Il offre sa faculté de vision où la pensée sert à susciter des unités de signification dont seules les ressources de la langue et leur transmutation poétique pourraient rendre possibles et vivantes.

Même dans leur abstraction, « l’idée que le langage formel d’une œuvre puisse précéder son instance conceptuelle et l’astreindre à ses nécessités plastiques trouve dans ce recueil toutes les voies de sa justification ».

C’est par cette formule que Laïd Mokrani a tenté de nous parler de sa vision de l’écriture poétique. Et comme il aime à le dire, il n’existe pas d’ailleurs de propriété individuelle de la pensée : par nature et pour grandir et s’étendre et s’enrichir, celle-ci se nourrit de tout et de tous et se donne à tous. C’est un même entraînement pour elle que de recevoir, donner et se donner.

Auteur, lecteur et humbles critiques de Bordj-Bou-Arréridj sont les faisceaux d’une même source lumineuse qui reste une énigme. Cette lumière dessille et aveugle. A la lueur du livre de poésie Forme après l’aurore, la main de l’auteur va rencontrer d’autres mains. Il y a mieux qu’être seul : c’est commencer par être deux, et par la suite plusieurs.

Layachi Salah Eddine

Météo

Bordj Bou Arreridj, 34, Algeria